Rôle et missions

de la fédération

La Fédération Départementale des Chasseurs du Rhône ET DE LA MéTROPOLE DE LYON

Le Préfet du Rhône a renouvelé en 2013 l’agrément de la FDCRML au titre de la protection de l’environnement pour une durée de 5 ans. Elle peut ainsi participer au débat sur l’environnement.

  • Un conseil d’Administration de 15 membres élus par les chasseurs.
  • Une équipe composée de 10 professionnels au service de la chasse et de la nature.

 

Ses missions

  • Elle participe à la protection et à la gestion de la faune sauvage et de ses habitats,
  • Elle assure la promotion et la défense de la chasse,
  • Elle apporte son concours à la prévention du braconnage,
  • Elle organise les formations du permis de chasser,
  • Elle assure la formation continue des chasseurs sur la sécurité, la connaissance des espèces et l’aménagement du territoire,
  • Elle coordonne et soutient les actions des associations de chasse du Rhône,
  • Elle concourt à la validation annuelle du permis de chasser,
illustration_oiseau

La chasse, une alliée pour la nature

Toutes les études scientifiques attestent que les espèces gérées par les chasseurs affichent un niveau de conservation meilleur que la plupart des espèces protégées.

En effet, les chasseurs engagent des moyens importants pour améliorer la qualité des habitats de la faune sauvage nécessaire au développement durable des espèces.

Par leurs actions en faveur des milieux naturels, les chasseurs comptent ainsi parmi les premiers protecteurs de la nature…

 

Les actions engagées chaque année par les chasseurs du Rhône pour la nature

Capture d’une bécasse avant la pose d’une bague. becasse

SUIVI DE LA FAUNE SAUVAGE

Les chasseurs sont des acteurs incontournables du suivi des espèces chassables et protégées. Ils organisent des comptages annuels ayant pour but d’apprécier l’évolution des populations animales.
Les prélèvements autorisés aux chasseurs s’adaptent à ce suivi des populations.

habitat_favorable

AU SERVICE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

Les chasseurs sont des sentinelles sur le terrain pour la surveillance de l’état de santé des populations d’animaux sauvages. Les animaux malades ou trouvés morts sont conduits au Laboratoire Vétérinaire Départemental pour analyse. Des prélèvements sont également réalisés sur les espèces tuées à la chasse afin de mettre en évidence l’émergence d’éventuelles maladies. Grâce à de nombreux partenaires (Conseil Général, laboratoire vétérinaire départemental…) les frais d’analyses sont pris en charge par la FDCRML.

Plantation de haies plantation_haies

NOURRITURE ET ABRIS POUR LA FAUNE SAUVAGE

Chaque année, grâce à de nombreux partenariat avec les collectivités (Conseil Général et Conseil  Régional, Grand Lyon, communes et leurs groupements), ainsi qu’avec les services de l’état, les chasseurs réalisent :

  • Plusieurs kilomètres de plantation de haies.
  • Plusieurs centaines d’ha de cultures réservées à la faune sauvage semées en collaboration avec les agriculteurs (jachères fleuries et apicoles, céréales, trèfles,…).
  • Des dizaines d’ha d’inter-cultures mises en place durant l’hiver pour préserver des zones refuges pour la faune sauvage pendant la froide saison. Ces couverts permettent également d’améliorer la fertilité des sols en captant l’azote.
preservation_espace

PRÉSERVATION D’ESPACES NATURELS SENSIBLES

Achat et gestion d’une dizaine de parcelles sur le département, à forte valeur patrimoniale et environnementale du Sud du département (secteur du Pilât) au Nord (secteur du Haut Beaujolais) en passant par les Monts du Lyonnais et par le Val de Saône. Parmi celles-ci, la tourbière du Couty gérée en partenariat avec le Conservatoire des Espaces Naturels.

FORMATION ET ÉDUCATION

La Fédération forme les chasseurs à la connaissance et à la préservation des milieux naturels. Elle contribue à l’éveil du jeune public sur la nature en organisant des sorties scolaires sur le thème exclusif de la découverte de la faune et de la flore.

Les chasseurs engagent des moyens importants pour améliorer la biodiversité et permettre un développement durable de la faune sauvage

agrifaune

Programme « Agrifaune »

Les chasseurs participent à l’embellissement du paysage dans le beaujolais viticole en implantant chaque année des dizaines d’ha de bandes fleuries favorables à la biodiversité dans le vignoble.

De nombreuses associations de chasse organisent, chaque printemps, avec les écoles ou municipalités, des journées de nettoyage de la nature afin de débarrasser les bois et bords de chemins des divers déchets polluants.